Image Hosted by ImageShack.us

Coups de coeur, coups de gueule d'une jeune professeur des écoles stagiaire

19 mai 2009

Pas égaux dans le malheur

24194980

Quand je parle de mes loulous avec mes copines instit, je me rends compte qu'enseigner en ZEP, c'est autre chose.
Certaines ont des enfants qui ont un cheval à elle, un étage plus grand que mon futur appart et j'en passe. Moi, certains de mes gamins n'ont rien, mis à part des vêtements tachés le lundi matin, troués le mardi, trop petits le jeudi et pas de chaussettes le vendredi. Oui, certains sont en grande détresse. Alors, après quand j'entends des péteuses dire quand on veut réussir dans la vie, on le peut, je bouts. Certains enfants cumulent les difficultés et eux les efforts à fournir devront être le triple voire le quadruple de ces enfants à qui on donne tout, voire trop. Tout le monde ne démarre pas sur la même base.
Un matin, Stev*n m'a raconté, pendant la séance de calcul (...), que sa soeur était revenue chez eux après une fugue de plusieurs mois, mais sa soeur de 16 ans est revenue enceinte de 6 mois ... Plusieurs heures plus tard, le gamin revient me voir et me dit la banane aux lèvres qu'alors il sera tonton ! (Dans cette famille, le grand frère est en famille d'accueil et Stev*n a eu un cancer )

Un autre jour, Soph*a vient me voir et m'avoue que Maman, son roc, a pleuré hier soir. Papa et Maman ont des soucis financiers et des gens vont venir prendre des meubles. (et je rajoute que ses deux parents ont des pronostics vitaux engagés ... )

Malgré tout ça, ces gamins ne baissent pas les bras. Continuent de travailler, s'accrochent et en veulent. Ces enfants ont compris que l'école peut être leur bouée de sauvetage et chaque matin, ils arrivent armés de leur sourire.

Je ne juge personne et surtout pas ces familles. Maintenant, que personne ne vienne me dire que tout le monde naît égaux.

Posté par Alie à 22:24 - Une année de T1 - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires

Poster un commentaire